Glas und Kristall

La production en verre et cristal (synthèse)

Eva Mendgen (2008)

      Sources Liens

Introduction


La carte présente la répartition des verreries actuelles et des plus importantes verreries anciennes de la Grande Région et localise, entre autres, les groupements d’habitations des verriers et les villas des maîtres-verriers.

Synthèse


L’art de la verrerie figure depuis le début du 15esiècle parmi les secteurs de production les plus importants et les plus dynamiques dans la Grande Région. En raison de l’abondance des matières premières nécessaires à la fabrication du verre, les souverains encourageaient les verriers à s’établir sur leurs terres.

L’art de la verrerie était répandu du sud de la Lorraine vers le Nord et longeait la Sarre jusqu’en Wallonie.

Situées au cœur de l’Europe et partagées entre les influences allemande et française, les verreries représentaient (et représentent encore aujourd’hui) un enjeu géopolitique majeur pour les gouverneurs, les entreprises (investisseurs) et la main d'œuvre.

Malgré des conditions rendues difficiles au fil des guerres successives et des déplacements de frontières, quelques unes des verreries et cristalleries les plus importantes d'Europe en termes de taille, d’activité et d'innovation ont vu le jour à partir du 18e siècle sur la périphérie ouest des Vosges, dans le Pays de Bitche, le long de la Sarre et en Wallonie. Certaines d’entre elles continuent d’établir dans le monde entier de nouvelles références en matière de qualité de l’artisanat et du design.

Carte : Production en verre et cristal

Production en verre et cristal

Eva Mendgen, Saarbrücken

Titre d’autorisation d’une verrerie
Source : © die argelola regiofactum

Le transfert de connaissances et de capitaux au-delà des frontières nationales sans cesse en mouvement, l’introduction en 1784 de la technique du cristal au plomb à Saint-Louis-lès-Bitche, qui se répandit avec succès dans la région (notamment en Lorraine, en Sarre et en Wallonie) ainsi que la dépendance étroite avec l'industrie minière sont autant de caractéristiques propres à l’industrie du verre dans la Grande Région.

Malheureusement, l’histoire des verreries n’a fait jusqu'à présent que l'objet d’études isolées qui s’attardent pour la plupart sur un aspect sous-jacent tel que leur évolution sociale et technique ou sur une époque particulière ("Art Nouveau").

Force est cependant de souligner la remarquable vitalité de l’histoire économique et culturelle transfrontalière, la culture "européenne" de la vie quotidienne et de l’industrie.

Les villages de verriers, cités ouvrières, usines, châteaux, villas des entrepreneurs qui ont conservé leur authenticité témoignent aujourd’hui de l’importance historique de l’industrie du verre, au même titre que les amples collections publiques et privées de pièces de verrerie et les nombreuses archives existantes. Il s’y reflète entre autres une diversité de produits que l'on ne retrouve plus aujourd'hui.

De la pièce unique au produit de masse, des techniques du soufflage et du pressage aux procédés de fabrication mécaniques, du verre d’art au verre plat, les verreries de la Grande Région proposaient une gamme de produits complète.

Dès le 19e siècle, la forte demande et la vive concurrence qui régnaient dans la région incitèrent les entreprises à se spécialiser dans la fabrication de produits particuliers (par exemple les verres de montre et les verres de lunettes, les produits de luxe en verre cristal) ou dans des lignes de produits innovantes telles que la « verrerie d’art ».

Four à verre d’Emile Gallé à l’Exposition Universelle de 1900
Source : G. Pazaurek 1901

Industrie spécialisée dans le verre de construction au Luxemburg en 2006
Source : © die argelola regiofactum 

La verrerie demeure aujourd’hui un secteur d’activité dynamique dans la Grande Région même si elle a dû subir les effets de la restructuration économique au cours de la seconde moitié du 20e siècle. Seules ont survécu les grandes cristalleries les plus réputées auxquelles se sont joints les établissements industriels les plus modernes ; la plupart d’entre elles appartiennent aujourd’hui à de grands groupes internationaux.

Le verre est un domaine de recherche sur lequel se penchent certaines universités de la région ; on peut également apprendre l’artisanat traditionnel et admirer des collections d’anciens produits prestigieux des verreries du début du 20e siècle et des objets d’art en verre de style Art Nouveau.

La tradition de l’art du verre perpétuée depuis de nombreux siècles témoigne de l’existence dans la Grande Région d’un espace culturel commun qui s’inscrit essentiellement dans la culture européenne de l'industrie et de la vie quotidienne. Elle pourrait cependant également tisser des liens avec d’autres régions européennes, se chevaucher avec d'autres secteurs industriels et favoriser le développement durable d’un tourisme régional et international fondé sur des critères de référence thématiques, conceptuels et esthétiques.

Il serait judicieux de valoriser ce pan particulier de la culture industrielle dans le contexte de la Grande Région et de l'Europe en édifiant par exemple une "Route du verre" ou en l’intégrant dans une "Route du Feu", un hommage scientifique lui est tout au moins rendu ici.

texte intégral

- Top -